Des tunnels empreints d’esthétisme

À l’intérieur et à l’extérieur
À l’intérieur et à l’extérieur

À Camorino au Tessin, le portail d’un tunnel rencontre son pendant architectural sous la forme d’un pont. Le tronçon mène au tunnel de base du Ceneri. (2016, AlpTransit Gotthard SA)

Alors que les ponts enjambent ostensiblement les vallées, les tunnels, eux, traversent les montagnes. Mais l'esthétisme n'est pas l'apanage des premiers: les tunnels et leurs portails peuvent aussi se muer en véritables œuvres d'art. C'est précisément à cette tâche que s'est attelé depuis 1993 le cabinet d'architectes mandaté par les CFF, en s'assurant que les NLFA et les trois tunnels de base ne se contentent pas simplement de respecter les normes techniques. Ainsi, les deux entrées du tunnel de base du Gothard à Erstfeld, décalées l'une par rapport à l'autre, se fondent en oblique dans la pente. Contrairement aux portails de tunnels ferroviaires traditionnels en pierre taillée, qui ressemblent vaguement à l'entrée d'un château, ces portails en béton adoptent une forme minimaliste et s'intègrent discrètement dans le paysage.

« Le viaduc enjambe majestueusement la plaine de Magadino. »

Palle Petersen, cahier thématique de la revue Hochparterre «Gebaute Geschwindigkeit», avril 2016

Der elektrische Betrieb auf der Gotthardbahn

1922, CFF Historic / ABB

Der elektrische Betrieb auf der Gotthardbahn

Exploitation électrique de la ligne du Gothard , 1922 (CFF Historic / ABB)

Partager cette page