Accord avec l’Europe

2 mai 1992
Les 28 tonnes sur les rails
Les 28 tonnes sur les rails

La Suisse décide, avec l’Europe, de favoriser le rail pour le transport de marchandises. Un train de ferroutage passe en 1992 devant la chapelle de Wassen. (1992, Keystone)

La Suisse et la Communauté européenne concluent en mai 1992 un accord sur le transport de marchandises et de voyageurs par rail et par route. Le projet NLFA, sur lequel le peuple ne s'est pas encore prononcé, en fait partie. La Suisse réussit pour la dernière fois à conserver la limite des 28 tonnes pour les poids lourds. En favorisant le rail et en imposant le transport combiné, l'accord tient compte des particularités politiques et topographiques de la Suisse, qui devient un acteur majeur dans la politique européenne des transports.

« L'accord sur le transit décrit les travaux d'infrastructure à entreprendre en Suisse, ainsi que dans les États membres de la CE, afin de permettre un écoulement ininterrompu du trafic au-delà des frontières suisses. »

Conseil fédéral, Message relatif à l'Accord sur le transit, p. 1002, 13.05.1992

Europa hautnah: Ogi und die NEAT

1992, ©1970-2005 Schweizer Radio und Fernsehen, autorisée par Telepool Sàrl Zurich

Europa hautnah: Ogi und die NEAT

Émission Europa hautnah : Adolf Ogi et les NLFA, 1992 (©1970-2005 Schweizer Radio und Fernsehen, autorisée par Telepool Sàrl Zurich)

Rundschau: Brummi-Flut

1994, ©1970-2005 Schweizer Radio und Fernsehen, autorisée par Telepool Sàrl Zurich

Rundschau: Brummi-Flut

Émission Rundschau : Invasion de poids lourds, 1994 (©1970-2005 Schweizer Radio und Fernsehen, autorisée par Telepool Sàrl Zurich)

28 tonnes

restent la limite supérieure du poids autorisé pour les camions.

30 fois

La Suisse promet de multiplier par 30 d'ici 1994 les capacités du transport combiné au Gothard.

12 ans

L'accord est limité à douze ans.

Partager cette page