Tourisme ferroviaire

Un pèlerinage d’un nouveau genre
Un pèlerinage d’un nouveau genre

Ouverte en 1882, la ligne ferroviaire du Gothard devient même une attraction touristique, conférant une certaine renommée à la chapelle de Wassen, que les voyageurs peuvent apercevoir sous plusieurs angles. Le tunnel de base, inauguré en 2016, passe lui sous la chapelle. (avant 1920, AlpTransit Gotthard SA)

Dans sa livrée rouge bordeaux, le TEE, le Trans-Europ-Express, incarne une façon rapide et élégante de voyager dans la seconde moitié du XXe siècle. C'est en 1957 que ce train, fruit de la collaboration des sociétés nationales de chemins de fer d'Allemagne, de Belgique, de France, d'Italie, du Luxembourg, des Pays-Bas et de la Suisse, réalise son premier trajet. Il ne s'écoulera pas beaucoup de temps avant qu'il ne traverse le Gothard. L'église de Wassen, que les voyageurs admirent sous plusieurs angles, devient un symbole touristique. Les NLFA ne sont pas seulement un moyen de transport écologique des marchandises: en raccourcissant la durée des trajets pour les voyageurs, elles ont aussi un rôle touristique majeur à jouer.

« Qui n’a encore jamais renversé vingt-cinq litres de sirop dans un wagon de troisième classe des Chemins de fer fédéraux n’a pas le droit de prétendre que la traversée du Gothard en train est une belle expérience. »

Klaus Schädelin, Mon nom est Eugen, Zurich 1955, p. 71

TEE-Zug

1961, Archives fédérales suisses

TEE-Zug

Un nouveau train TEE, 1961 (Archives fédérales suisses)

Partager cette page