Des sillons qui tracent la voie

Casse-tête chinois
Casse-tête chinois

Les trains à l’arrêt nécessitent eux aussi une planification minutieuse. (Gare de triage de Maschen près de Hambourg) (19.03.2016, Naturfoto-Online / Alamy Stock Foto)

On appelle «sillon» ou «slot» la capacité permettant de faire circuler un train donné, sur une ligne donnée, à un moment donné. Le sillon est non seulement une unité logistique, mais aussi, depuis 1991, économique: en achetant un sillon, l'entreprise de transport acquiert le droit d'utiliser un trajet précis à un moment précis. Comme les trains circulent à différentes vitesses en observant différents arrêts, le nombre de sillons disponibles est limité - et inversement proportionnel à la complexité de la planification! La répartition des sillons, que les NLFA ont permis d'augmenter, nécessite une soigneuse pesée des intérêts: la rentabilité de l'entreprise ferroviaire, le temps dont disposent les voyageurs, la continuité du trafic ferroviaire.

« Un sillon (comparable à un créneau dans le transport aérien) est une autorisation à faire circuler un train défini sur une ligne donnée du réseau ferroviaire, à des horaires précis. »

Sillon Suisse SA, Brochure de Sillon Suisse SA, Novembre 2012
14 minutes

- durée de la traversée du tunnel de base du Gothard pour un train de voyageurs circulant à 250 km/h.

3 à 6 sillons horaires

sont prévus pour les trains de voyageurs et de marchandises dans le tunnel de base du Gothard dans les deux directions.

230-270 sillons

sont disponibles par jour pour le fret ferroviaire sur l'axe nord-sud.

Partager cette page